Unboxing : Warhammer 40.000 - Sans Peur

Publié le par Lady Numiria

   Bonjour à tous et bienvenus dans ce nouvel unboxing sur le blog ! Au programme, l'un des 3 nouveaux starters pour Warhammer 40.000 : "Sans Peur", le starter medium size, pour les joueurs qui veulent commencer sérieusement mais sans se ruiner.

   Commençons donc comme à notre habitude avec le contenu de cette boîte :

   On a donc, pour 65€ (le prix d'une Start Collecting), des dés, une mini-réglette, un livret d'introduction à 40K de 100 pages et deux armées de 15 figurines chacune en moyenne, ainsi qu'un décor et même un tapis de jeu.

   Cela en fait donc des choses ; surtout que comme le montre la photo juste en dessous sur la boîte, on ne parle pas ici de "petites" figurines, il y a quand même pas mal de gros gabarits dans le lot.

   Et cela se voit : à la première ouverture, on voit tout de suite que la boîte est bien remplie. Pour l'occasion, les grappes des figurines sont mêmes colorées pour correspondre aux couleurs des armées : bleu pour les Space Marines et Vert pour la Death Guard.

   Pour ceux qui ont d'ailleurs eu Dark Imperium, le précédent starter, entre les mains, vous reconnaîtrez sans peine les grappes issues de cette boîte. Au niveau des armées la répartition est d'ailleurs plutôt sympathique : un gros héros, une grosse unité, un véhicule et une unité d'élite chez la Death Guard ; un héros, une petite unité volante et deux unités d'infanterie lourde chez les Space Marines. L'idéal pour commencer à jouer et se faire la main.

   En ce qui concerne le matériel de jeu, la réglette est la même que dans Dark Imperium, les dés sont par contre de simples dés blancs standards, on retrouve des décalcos (pour Ultramarines seulement), le livret de règles et celui d'assemblage... et le bac interne qui se transforme en décor une fois retourné ! Une idée toute simple mais qui s'avère bien pratique.

   En ce qui concerne le tapis, on appréciera la face "marquée", bien utile pour les tuto du livre. Le design est bon, même si le côté "normal" aurait pu être aussi varié que l'autre. Le seul défaut du tapis est son format, qui n'est pas du tout standard (quelque chose comme 20"x32"), le rendant inutilisable hors parties d'initiation. Mais pour le prix, ne nous plaignons pas trop.

   Du côté du livret, j'ai été étonnée de la quantité de choses (utiles) à l'intérieur : on y retrouve bien sûr les règles format "Baptème du feu", mais aussi toute une mini campagne d'initiation en 6 scénarios (qui m'a rappelée fortement les scénarios d'initiation de l'époque du jeu Seigneur des Anneaux par Games Workshop), un guide de peinture complet et de très bon niveau pour les figurines de la boîte, ainsi que de l'historique sur l'univers de 40K. Bref, un très bon livret qui accompagne parfaitement la boîte.

   Bref, pour conclure sur cette sortie, entre les figurines (certes réutilisées de Dark Imperium), le bouquin bien complet et la surface de jeu (avec décor), tout ça pour le prix d'une Start Collecting, je dois avouer qu'on a ici probablement le meilleur starter actuellement en ce qui concerne Warhammer 40.000 (même si l'inclusion du livre complet de règles dans Dark Imperium rend le choix difficile). Un produit complet, accessible et amusant, qui devrait intéresser tout nouveau joueur de 40K, et même les vétérans Space Marines ou chaotiques qui voudraient s'y remettre.

   Sur ce, je vous dis à bientôt sur le blog pour de nouveaux unboxings sans peur, mais aussi sans reproches !

Voir les commentaires

AoS Skirmish : Prêts pour la baston ?

Publié le par Lady Numiria

   Bonjour à tous ! Aujourd'hui, un brin d'Age of Sigmar sur le blog, avec une soirée de tests du dernier mode de jeu en date : Escarmouches (ou Skirmish en VO).

   Je sortais pour l'occasion ma BloodBand, face à de terribles Ironjawz prêts à en découdre. Des parties qui s'annonçaient très sanglantes !

   Le premier match fut un "Combat à l'aube". Surpassé en nombre, le joueur ork a su arriver à placer (grâce aux dés) ses meilleures unités côte à côte, et même ses guerriers esseulés ont fait preuve d'une résistance hors-norme face à ma horde. Devant tuer 3 figurines pour gagner et lui 8, la partie fut serrée et se terminera sur une égalité, obtenue pour chacun sur le fil au bout du second tour à peine !

   La seconde partie, toujours contre le même adversaire, fut une "Capture de relique". M'offrant son Gore-Grunta plus facilement que je ne l'aurais cru, la partie semblait être jouée d'avance. Mais c'était sans compter les terribles tempêtes mystiques qui s'abattaient sur le plateau de jeu à chaque tour.

   Plus résistants, et la mélée au centre s'étant éternisée, le joueur ork repartit avec beaucoup de ses sbires, les miens rayés de la carte par les vents magiques. J'eu l'occasion de gagner par une victoire majeure si je réussissais mon jet de dé (tout sauf un 6) : 6... La partie se finira donc sur une victoire (mineure cette fois) de mon adversaire au tour 6.

   Bref, une soirée bien fun et riche en bons moments. Skirmish est vraiment un mode de jeu qui donne lieu à des armées et parties intéressantes et plutôt atypiques. J'ai hâte de le retester avec mes nains la prochaine fois. En attendant, je vous laisse avec des photos des armées des autres participants de la soirée. A bientôt sur le blog !

 

Voir les commentaires

En direct de l'atelier 6

Publié le par Lady Numiria

   Bonjour à tous et bienvenus dans ce nouveau "en direct de l'atelier" ! Un article bien tardif après le dernier, mais comme vous avez pu le voir, je suis pas mal sortie pour faire prendre l'air de la guerre à mes figurines dernièrement.

   Qui dit nouvelle version de 40K, dit réorganisation des unités et de l'armée en général. Ainsi, j'ai passé de nombreuses heures à étudier les différentes possibilités pour mes Sons of Caliban et à leur attribuer leur nouvelles affectations. Ne restera plus maintenant qu'à assembler les nouveaux effectifs et à modifier les effectifs existants.

   Parlant de la V8, voici la première fournée de Primaris sortie de l'atelier : les terribles Hellblasters, qui m'ont déjà sauvé la mise en partie plus d'une fois grâce à leurs incinérateurs à plasma.

   Toujours en 40K, attaquons le gros morceau de ce "en direct de l'atelier" : après m'être procurée une figurine de Lord Commissar en résine, je n'ai pas su résister à l'envie de le convertir... Voici donc le Lord Amiral Stukov, qui mènera au combat le 6ème des Dragons Impériaux !

   A la base, j'avais deux choix de conversion : soit l'équiper d'un gantelet énergétique et d'un pistolet à plasma, soit l'équiper toujours d'un gantelet mais avec un fusil laser cette fois. Bien qu'illégale d'un point de vue des règles, je préférais largement la pose et le feeling dégagés par le second choix.

   De fait, j'ai du convertir le fusil laser, pourtant nickel et parfaitement dans l'esprit, pour en faire un bolter customisé, autorisé lui dans les règles. Pour représenter son bras "zerg", je l'ai équipé d'un gantelet énergétique de Sergent Space Marines, qui lui sied à merveille après un peu de découpage. Un servo-crâne, un socle scénique et quelques bidouillage plus tard, la conversion était terminée, et je dois dire que j'en suis plutôt fière. Voilà un Commissaire qui a de la personnalité !

   Pour terminer, tout frais de ce matin, voici le dernier char qui devait arriver pour la Patton Girls High School : Alpha, leur Pershing modifié, prêt à participer aux championnats de Sensha-Do ! J'ai eu un peu de mal avec l'antenne radio mais dans l'ensemble, encore une fois, un kit plaisant et rapide à monter.

   Bref, c'est tout pour aujourd'hui, la prochaine fois j'espère pouvoir vous montrer mon nouveau petit détachement de Chevaliers Gris pour 40K et un peu d'Infinity. A bientôt sur le blog !

Voir les commentaires

40K : Anges et Démons

Publié le par Lady Numiria

   Bonjour à tous et bienvenus sur le blog ! Aujourd'hui quelques photos de ma dernière partie de 40K (toujours en V8) de vendredi soir, où j'affrontais des Thousand Sons. Une partie très serrée, qui a abouti à une victoire mineure de ma part, qui aurait tout aussi bien pu faire égalité. Admirez donc les photos de cette belle partie et leur légende, et à bientôt sur le blog.

Caché derrière la tour, le Land Speeder sera pourtant détruit au premier tour par les vils Scarab Occult Terminators arrivés en téléportation

Mon fidèle et traditionnel blob de tir, prêt au combat !

A l'abri dans leur tour-bunker, les Scouts se pensaient à l'abri...

...mais c'était avant que les Thousand Sons l'abatte, les laissant à la merci de l'ennemi

Trahi par ses frères, Belial chargera seul dans la mélée, et y perdra la vie face à la fureur des automates magiques de la légion de Magnus

Le restant de la Deathwing chargera vaillamment Arhiman et sa suite, le tuant presque à coup de gantelets énergétiques

Le Castellan Crowe se téléportera au milieu de nul part pour marquer de précieux points de victoire en capturant l'objectif 6, avant de mourir sous le feu nourri de l'ennemi

Les Chevaliers Gris tenteront d'abattre le Predator ennemi, sans succès.

Les derniers Sons of Caliban capituleront au tour 5, remportant malgré tout dans la mort une victoire pour l'Empereur face à leurs frères corrompus !

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>