Rapport d'opération BlueShift

Publié le par Lady Numiria

<connexion sécurisée privée - destinataire inconnu>

**ID: 2XDD5QS5815SQ44T**

ID confirmée. Bienvenue.

<lancement de l'holochat>

A: Bonjour.

B: Heureusement que vous le signalez, car il ne me semble pas que le jour soit "bon". Du moins pour vous.

A: Je sais. La XR08. Blablabla. Nous sommes en guerre, vous le saviez ?

B: Mieux que vous. Et une guerre demande des résultats pour être gagnée. Je vous avais demandé une unité d'élite, vous me fournissez un troupeau de bleus.

A: Mais... leurs performances de test étaient pourtant au dessus de la norme. classés leets. Je ne comprends pas...

B: Ressaisissez-vous Commandante. Ou vous pourriez y perdre plus que votre poste dans cette opération.

A: J'ai... un joker. Oui. Il est revenu. Je pourrais lui demander de former l'équipe, les aider.

B: Besoin d'une rallonge j'imagine ?

A: Vous imaginez bien que l'Hexa a du mal en ce moment, avec l'effort sur Wotan.

B: Bien. Mais je veux des résultats. C'est votre dernière et unique chance.

A: Ne vous en faites pas. Lui vous en apportera. Croyez-moi.

<coupure de l'holochat>

<fin de transmission>

 

Voir les commentaires

Tuto : convertir ses figurines

Publié le par Lady Numiria

   Bonjour à tous ! Aujourd'hui un petit tuto avec étude de cas sur la conversion de figurines, en l'occurrence celles de ma bande Inquisitoriale pour Shadow War (dont le résultat final est en photo juste au dessus). J'aborderais à la fois l'art du "kit bashing" (mélanger des pièces de divers kits) et de la conversion (qui consiste à recouper/découper des pièces pour créer des choses uniques). C'est parti !

1 - Définir votre projet avant de l'exécuter

   Vouloir convertir, c'est bien. Savoir comment, pourquoi et vers où, c'est mieux ! Définissez toujours votre projet avant de démarrer, vous vous éviterez ainsi de perdre du temps et de gâcher des pièces inutilement, ou justement de rater l'idée géniale qui vous est apparue seulement plus tard, une fois le projet terminé.

   En l'occurrence dans mon cas, je me suis servie de deux sources pour planifier ma bande : le livre de règles de Shadow War (pour le côté efficacité et validité en jeu) et la bible de John Blanche en ce qui concerne tout ce qui touche à l'Inquisition : l'Inquisitor Sketchbook.

2 - Triez vos pièces potentielles et mettez-les de côté avant tout assemblage

   Parfois il peut arriver que vous ayez une idée géniale mais soyez limités par votre réserve de pièces détachés. Ou que deux pièces que vous vouliez découper s'insèrent finalement très mal ensemble. Bref, ne serait-ce que pour visualiser, pensez à toujours trier toutes les pièces nécessaires à votre conversion avant de vous y mettre.

   Ici, j'ai pris l'exemple de mon Inquisiteur, la plus grosse conversion de mon équipe : toutes les pièces ont été soigneusement triées et préparées avant, incluant même des choix optionnelles (comme les 4 têtes différentes) afin de voir ce qui irait le mieux une fois l'assemblage entamée.

3 - N'hésitez pas à "kit-basher"

   Le "kit bashing" est une technique de conversion simple qui consiste à aller piocher dans votre boîte à rabiots des pièces détachés d'autres kits, pour en customiser un autre. Ce peut être une tête, une arme, ou tout autre élément décoratif quelconque.

   Ici, j'ai kit-bashé ce Space Marines de la Deathwatch à partir de 6 kits différents : le corps et le bolter viennent du dernier kit de Tactical Squad en date, la masse, l'épaulière gauche et le bras portant le bolter viennent de la grappe de Command Squad, les grenades et baudriers du kit de Scouts, le casque de la grappe spéciale Ravenwing et enfin le gros morceau de plastique sur le socle du kit de Rhino. A part 2-3 découpes (la trappe de Rhino, le bras droit et l'épaulière gauche), ce modèle est réalisé uniquement en pur kit-bashing. Comme quoi quelques pièces peuvent suffire à rendre unique vos modèles.

4 - N'ayez pas peur de découper !

   Là où le kit bashing est juste une juxtaposition simple de pièces venant de kits différents, la conversion véritable est un travail entier de réajustement et de découpes de pièces. Bien que cela soit parfois fastidieux, n'ayez pas peur de vous y essayer, les résultats n'en seront que plus gratifiants.

   Ici je devais coller dans les mains de mon sniper T'au une arme de Scout Space Marines. Après pas mal de découpes et d'ajustement, la conversion est invisible et nickel, comme vous pouvez le voir sur le modèle terminé (d'ailleurs le torse découpé à la scie plus haut lui appartient également).

5 - Soyez créatifs et originaux

   Le but principal des conversions n'est pas uniquement de faire du WYSIWYG ("what you see is what you get") mais surtout de rendre uniques vos personnages au milieu d'une marée de "clones". N'hésitez pas à innover, sortir des sentiers battus et faire de véritables oeuvres d'art de vos sculptures personnelles.

   Au dessus figure en illustration, probablement l'une des figurines les plus originales de ma team : "Don-qui-shot", le second Croisé de l'équipe. En mêlant un troupier de l'Empire (gamme fantasy) avec des armes et éléments décoratifs du 41ème millénaire, on obtient un personnage fort typé, mais pas moins unique et tout à fait approprié dans le contexte de l'Inquisition.

   Voilà qui conclut ce tutorial sur la conversion de figurines. J'espère que tout cela vous sera utile pour réaliser vos propres conversions et ainsi avoir une armée unique sur le champ de bataille. A bientôt pour toujours plus d'art du Kikoup' !

Voir les commentaires

Unboxing : Deck de Planeswalker - Magic

Publié le par Lady Numiria

   Bonjour à tous ! Aujourd'hui un nouvel unboxing sur le blog, avec un produit que je ne connaissais pas du tout lors de ma reprise de Magic : les Decks de Planeswalker.

   Pour l'occasion, déballons l'un des deux derniers en date, celui de Gideon - Parangon de soldat. Traditionnellement, il faut savoir qu'un deck de Magic c'est 10€ pour 60 cartes, dans une petite deckbox peu solide et avec un feuillet donnant la stratégie et la composition du deck. Voyons voir donc comment, 10 ans après, ont évolué ces decks, qui coûtent désormais 3€ de plus (pour un total de 13€ donc).

   Tout d'abord niveau contenu, c'est un peu plus fourni qu'avant. Il y a toujours la fameuse rare "qui fait le deck", mais désormais c'est un Planeswalker et premium qui plus est. En plus de cela on a en cadeau 2 boosters Magic de l'extension en cours et une fiche avec la règle du jeu, très bon point !

   Après déballage de la grosse boîte, on se retrouve avec pas mal de choses : le feuillet stratégique, la carte premium, les deux boosters, le reste du deck emballé avec la feuille de règles du jeu et, surprise, une grosse deckbox qui permet de stocker votre deck, même en version "sleevé" (protégé).

   Les boosters sont d'ailleurs bien fournis, avec 15+1 cartes, dont forcément un jeton, une rare et soit un terrain, soit une carte premium. Dans ce paquet vous avez donc 90 cartes, vous permettant d'améliorer directement votre collection ou de rentabiliser votre achat en revendant les cartes inutiles de vos boosters.

   Le feuillet stratégique et les règles se veulent simples et c'est tout ce qu'on leur demande (et tant mieux). Le petit format à la fois solide et pratique des règles vous permettra d'ailleurs de les emmener partout avec vous au besoin.

   Bref, pour 13€, on peut dire que Wizards of the Coast ont largement amélioré leurs decks préconstruits pour Magic the Gathering. Entre les boosters cadeaux, les cartes exclu au deck, la deckbox grande taille et le packaging, c'est vraiment du bon boulot. Que vous commenciez Magic ou que vous soyez joueur vétéran, c'est un achat plutôt sympa. Je le recommande donc et j'ai hâte de voir les decks du prochain cycle (chaque extension possède désormais 2 Decks de planeswalker préconstruits propres). A bientôt sur le blog pour toujours plus de magie !

   P.S : en plus des créatures-jetons, il existe désormais en cadeau dans certains boosters ces planches de marqueurs à découper. Un bonus plutôt utile quand on voit la masse de marqueurs différents qu'il faut parfois avoir pour jouer désormais.

 

Voir les commentaires

Tournoi Infinity - TNT 5

Publié le par Lady Numiria

   Bonjour à tous ! Aujourd'hui un petit compte-rendu rapide du tournoi Infinity de dimanche dernier. C'est la première fois que je me déplaçais aussi loin en solo pour un tournoi de figurines, et malgré les 40°C en après-midi, le tournoi était agréable.

   En première ronde du tournoi, je suis tombée sur l'organisateur du tournoi, le Warcor du Nord, avec ses Yu-Jing en sectorielle japonaise. C'est la première fois que j'affrontais autant de fireteams à la fois (3 en même temps) et sa core m'a littéralement pulvérisée malheureusement.

   Ma seconde partie fut encore pire pour moi et unilatérale : j'affrontais un Marut (si je n'écorche pas le nom), un TAG Aleph monstrueux. En 10 ordres tour 1 les 3/4 de mon armée s'étaient envolés, seuls me restaient mon lieutenant et l'Aquila apeuré.

   La troisième partie fut encore contre Yu-Jing, mais cette fois-ci sans TAG ni fireteams, mais par contre une flopée de hackers en face. La partie fut cependant moins unilatérale, car mon adversaire a concentré beaucoup d'ordres sur mon hacker pour le tuer, et au final sa victoire s'est jouée sur 2 ordres décisifs (la perte de mon Guarda sur l'objectif central et l'échec de mon Akal à tuer son hacker de base).

   Bref, un tournoi avec 3 parties très différentes mais qui malgré mes défaites m'aura permise de comprendre et voir trois façons de jouer supplémentaires à Infinity. Je finis bonne dernière mais l'amusement y était. Je vous montrerais d'ailleurs les magnifiques lots fournis par l'organisateur en section "shopping", comme d'habitude en fin de mois.

   A bientôt sur le blog pour plus de nouvelles venant de Sabot!, votre chaîne militaire officielle sur Maya.

   P.S : pour terminer cet article, voici quelques photos supplémentaires prises lors du tournoi :

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>